Comment faire pour ne pas divulguer des secrets ?

Il arrive parfois ou souvent selon les personnes qu’un proche, un ami ou un parent vous confie quelque chose de particulièrement horrible ou un top projet. Cette confidence devient généralement lourde à garder pour soi uniquement et peut même être source de frustrations.  Et bien sûr, vous ne voulez pas perdre la confiance ou l’estime de celui qui vous a confier un secret en le trahissant. Encore que vous pourrez facilement lui causer du tort en divulguant de telles information.

Comment garder une confidence ?

Vous allez trouver ça bizarre mais il est plus facile de garder le secret d’une autre personne que les siennes puisque cela vous hante et vous y pensez presque à tout moment. Comment faire pour ne pas céder à la tentation ? La réponse est à lire le site. Ce qu’il faut faire est de ne pas céder la tentation durant une certaine période. Ainsi, vous aurez la certitude de ce que vous voulez le colporter ou pas et permettre peut-être au secret de ne plus avoir d’importance.

Pour y arriver, occupez votre esprit en accomplissant d’autre tâches, analysez les répercutions qui résulteront de l’ébruitement de cette information. Si toutefois des gens vous posent certaines questions pouvant vous amener à révéler le secret, évitez la tout simplement ou changez habilement de sujet. Une autre astuce est de ne pas nier mais plutôt de jouer à l’ignorant. Ceci se fait quand l’on vous adresse une question directe à propos. Vous pouvez aussi dire clairement à votre interlocuteur que vous n’avez pas la possibilité de parler d’une telle chose.

Lire aussi :   Quels sont les diverses méthodes de fixation d’un portemanteau mural ?

Comportements à adopter en cas de divulgation d’un secret

Quand un ami ou un proche vous fait assez confiance pour vous confier des informations qu’il tient à garder secret, votre premier réflexe doit être de vous demander si vous êtes capable de le garder.  Demandez-lui l’ampleur de ce qu’il s’apprête à vous révéler, de qui devez-vous le garder, durant combien de temps, à qui vous pouvez en dire un bout, etc. Si après cela vous ne vous sentez pas capable de le garder, refusez simplement qu’il vous le dise.